Le Big Data

BigData_2267x1146_white

Le Big Data est un terme très important du Webmarketing. Traduit en français par « grosses données », c’est un terme à la mode. Il se définit comme l’ensemble des nombreuses données recueillies sur les Internautes par les divers moyens de récolte (tracking…). Les marketeurs voient en ce terme un eldorado. La vérité est bien moins positive. Car plus on aura d’informations sur les prospects et les clients plus on sera capable de les attirer, et les fidéliser.

Une multitude de données

Le marketing est en recherche constante d’informations sur les prospects et les clients. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’avec Internet, le marketing ne manque pas de données, au contraire. C’est même l’inverse, il y a tellement de données (sur les visites, sur la navigation…) qu’il est devenu primordial de savoir les traiter, les analyser et en déduire des résultats utilisables. A l’heure actuelle, beaucoup de données ne sont pas utilisées faute de temps, et de moyen d’analyser et extrapoler les résultats. De là à dire que « trop d’informations tuent l’information », il n’y a qu’un pas. Trouver le moyen d’analyser rapidement et efficacement toutes les données récoltées est devenu un enjeu majeur du Webmarketing.

La gestion de la data

L’objectif attendu d’une meilleur gestion du big data est de maximiser la conversion, minimiser la perte d’argent, les risques et sécuriser la gestion.

Le big data est un enjeu dans pleins de domaines : la recherche scientifique, la politique, le business… En effet, plus on arrive à récolter des informations, plus on a de possibilité d’avoir d’informations pertinentes et correctes.

Le milieu de l’informatique est en constante recherche d’améliorations afin d’exploiter ces nombreuses données en créant des bases informatiques permettant le stockage et l’analyse rapide de ces informations.

Les risques du big data existent. Que ce soit l’atteinte à la protection de la vie privée, la déshumanisation des relations…

Les applications de la big data

Pour revenir à l’application du big data dans le Webmarketing, il est important de pouvoir déterminer le comportement des prospects et clients afin de leur appliquer des stimulis marketing individualisés et adaptés à chacun. L’analyse approfondie des statistiques d’un site permet de déterminer les pages les plus efficaces, les changements à apporter au chemin de conversion, de réduire les failles dans la conversion, analyser que faire pour chaque actions de Webmarketing pour être le plus efficace possible (emailing, display, référencement). Comme presque toutes les statistiques existent sur Internet, on aurait tort de ne pas les utiliser, surtout que les concurrents ne manqueront pas de le faire et de prendre un avantage. Le big data est donc un enjeu stratégique : récolter et analyser le plus efficacement possible les informations pertinentes afin de maximiser nos résultats et donc notre positionnement concurrentiel au service de notre réussite. Mais le big data a un coût (temps, argent) et n’est pas une science exacte, il est important de juger de son efficacité pour ne pas se noyer dans un domaine qui pourrait vite devenir un puit sans fond. En effet, de plus en plus de spécialistes commencent à dire que le big data n’est pas l’eldorado tant attendu mais une perte de temps.

Le big data récolte de nombreuses données, dans des domaines très différents. Afin de les analyser et les stockager, il existe des bases de données (comme MongoDB, Cassandra, Redis), des serveurs (surtout Hadoop) et des moyens de stockages (MemTables).
Le big data n’en est qu’au début, il reste encore énormément à faire. On n’a pas fini d’en entendre parler.