Les bases de la gestion de projet SCRUM

scrumSCRUM est la méthode Agile la plus courante. Il est très utilisée dans l’informatique car cette méthode permet de s’adapter aux environnements imprévisibles et qui demandent de l’adaptation continuelle. En effet, il est difficile de prédire et donc planifier les étapes et la finalité d’un projet dans ce secteur. Il faut donc passer par de nombreuses étapes et s’adapter aux situations changeantes. Il y a une amélioration continue des pratiques tout au long du processus de réalisation du projet en fonction de l’expérience.

Un projet découpé en sprint

Le projet est découpé en périodes appelées « sprints ». Ces sprints durent entre 2 heures et 1 mois. Mais en général, cela tourne autour des 2 semaines. Au début du sprint on détermine les objectifs et on planifie. A la fin, on analyse le résultat obtenu et les pratiques réalisées lors du sprint afin de modifier si besoin la méthode pour les prochains sprints. C’est alors qu’un nouveau sprint sera lancé de la même manière que le premier.
On ne peut modifier l’objectif du sprint après l’avoir commencé, ni changer l’équipe. La qualité des réalisations doit être parfaite.
La méthode scrum nécessite une adaptation aux changements avec de nombreux contrôles et une transparence des informations. L’ensemble de l’équipe doit être dans la même salle, avec un tableau blanc, un bon outil de gestion du projet et une absence d’intervention extérieure (téléphones, email…).

Les intervenants aux rôles prédéfinis

Il existe 3 types d’intervenants :

  1. le propriétaire du produit : représentant le client, il s’assure de réaliser le produit le plus complet possible. Il définit le carnet de produit, l’ordre de développement des fonctionnalités et décide de l’orientation du projet. Il fixe les objectifs des sprints.
  2. le scrum master : il est responsable de la compréhension, de l’adhésion et de la mise en œuvre de la méthode. Il définit la durée des sprints, des modalités et l’ordre du jour des réunions, mais il n’a aucune autorité sur l’équipe. Il manage l’équipe.
  3. Équipe de développement pluridisciplinaire de 3 à 9 personnes qui a la responsabilité de livrer à chaque fin de sprint une nouvelle version de l’application enrichie de nouvelles fonctionnalités et respectant le niveau de qualité nécessaire pour être livrées. Les rôles sont définis entre eux.

Une Mêlée quotidienne de planification

La mêlée quotidienne (daily scrum) est une réunion de planification qui permet de faire un point sur les tâches en cours et sur les difficultés rencontrées. Elle dure au maximum 15 minutes à la même heure à chaque fois. Le scrum master l’organise et le propriétaire du produit assiste à la réunion. Les sujets sont : réalisation de la veille, réalisation voulue ce jour, les obstacles qui empêchent l’équipe d’atteindre le but du sprint.

Une réunion de planification du sprint

Elle a lieu au début de chaque sprint, ne peut dépasser huit heures. Elle définit deux éléments : définition collégiale de l’objectif et planification des tâches ainsi que leurs durées.

Une revue de sprint en fin de sprint

À la fin du sprint, l’ensemble de l’équipe fait un bilan (durée maximum de 4 heures) afin de valider ce qui a été réalisé, la conformité avec le carnet de produit réalisé au début du sprint. Ensuite, le carnet du produit est mis à jour. L’état d’avancement du projet est réalisé (budget, budget…), pour adapter les futurs sprints.

Une rétrospective du sprint pour corriger

Elle a lieu à la fin des sprints. Elle a pour but d’analyser ce qui a fonctionné et ce qui doit être amélioré. L’objectif est de définir un plan d’actions d’amélioration qu’elle mettra en place lors du sprint suivant.

Un Carnet du produit essentiel et évolutif

Le carnet de produit est la liste de ce qui est nécessaire dans le produit . Le document évolue constamment. Il énumère les éléments devant être réalisés lors du prochain sprint. Chaque élément du carnet représente une fonctionnalité, un besoin, une amélioration et un correctif, ainsi qu’un descriptif et une estimation de la difficulté pour le faire. Le carnet de produit est géré par le propriétaire du produit. Certains éléments sont prioritaires, d’autres sont secondaires.