Les clés d’un contenu efficace sur Internet

les clés d'un contenu efficace sur InternetÉcrire des contenus sur Internet est bien plus compliqué qu’on peut le croire. La différence entre un mauvais et un bon contenu peut être importante et surtout changera tout. Car un bon contenu attirera et fidélisera l’Internaute alors que le mauvais le fera fuir. Il s’agit d’utiliser les meilleurs méthodes. Nous allons vous les enseigner. Bonne lecture.

Bien utiliser les mots clés

Les mots clés permettent au lecteur de scanner la page, et de déterminer si le contenu l’intéresse. Pour le référencement naturel, le choix des mots clés est également important. Il faut utiliser les mots que les gens utilisent, notamment en connaissant les mots utilisés lors de la recherche sur les moteurs de recherche. Il faut également que les mots des titres et sous titres soient présents dans le contenu du texte. Le mot clé principal de l’article doit être pris dans le titre et tous les sous titres et tous les liens (interne ou externe). Sur Google Analytics, il est bien de vérifier les mots que les lecteurs ont utilisés avant de rentrer sur votre site.

Utiliser les rubriques

Découper le texte en rubriques aide au scan par les lecteurs et leurs donnent beaucoup plus envie de lire le texte dans le détail. En effet, il permet d’expliquer au lecteur ce qu’il trouvera en lisant l’article. Les noms des rubriques doivent être : simples, court, concis, factuel, utiliser les mots clés importants de l’article, lettre en minuscule, sans acronyme, sans phrase entière.

Utiliser le Listes

On utilise les puces pour faire des listes. Les listes doivent être utilisés car cela aide le scan. C’est visuellement facile et agréable à voir et à analyser. Les contenus des listes doivent être : simples, inclure des mots clés, chaque liste doit idéalement ne faire qu’une ligne, utiliser les lettres minuscules.

Utiliser les liens

Sur Internet, on peut inclure dans les articles des liens vers d’autres pages de votre site ou vers d’autres sites ce qui rend votre contenu plus intéressant. Par contre, il faut éviter certaines erreurs :

  • mettre le lien « cliquez-ici » ou « ici » n’explique pas quel contenu il y aura en cliquant sur le lien, il faut donc éviter,
  • il faut utiliser des mots clés correspondants au contenu qu’il y aura dans la redirection
  • il ne faut pas mettre l’adresse complète du site, cela n’est pas beau (ex : http//…)
  • il ne faut pas dire comment aller sur le lien d’une autre manière qu’en cliquant sur le lien
  • ne pas les envoyer avec un lien à votre adresse email, il y a de meilleurs moyens pour cela
  • ne pas utiliser un lien pour renvoyer à un fichier pdf ou autre fichier
  • éviter les liens « plus », « en savoir plus »…
  • il faut limiter le nombre de mots du lien (pas plus de 4 mots voir moins)
  • Il ne faut pas mettre trop de liens sur une page
  • Dans un lien il faut donc expliquer clairement ce qu’on trouvera (« les chaussures d’été »…).
  • Les liens doivent avoir des couleurs différentes du texte, et peuvent être soulignés ou pas.

Utiliser les Visuels et Audios

On peut inclure des vidéos, dessins, graphiques, cartes, contenus audios ou des images dans les articles. Cela peut donner des informations ou rendre le contenu plus intéressant à regarder. Certains informations sont parfois plus faciles à donner de cette manière. Il faut néanmoins vérifier que ce soit lisible. Il faut également un contenu texte pour expliquer ces types de contenus. Par exemple, il faut un contenu texte à côté d’une vidéo afin d’expliquer le contenu de cette vidéo. En effet, dans certains endroits comme au travail, les lecteurs ne peuvent pas forcément lire la vidéo et doivent savoir ce qu’elle contient.
Rajouter du visuels aident à rendre le contenu plus intéressant, à condition de ne pas mettre que cela et de mettre à la fois ces types de contenu et du contenu texte.

Utiliser des Formulaire

Quand on fait un formulaire pour inciter les lecteurs à donner leurs coordonnées (pour une newsletter par exemple), certains éléments sont importants. Avoir un titre clair d’action incitant à donner les coordonnées (« s’inscrire » par exemple), un texte d’introduction afin de rassurer (ex : « c’est gratuit et cela le restera »), demander les coordonnées soit en précisant ce qu’ils doivent écrire dans l’endroit où ils doivent écrire soit en haut (nom, prénom, adresse email…), un mot de passe, des informations comme la date de naissance et le sexe pour la segmentation future des analyses, et surtout un bouton d’action incitant à finir la souscription (par exemple « souscrire »). Il peut être intéressant à côté du bouton de souscription de mettre un ou plusieurs liens cliquables concernant les conditions générales ou la politique de confidentialité… Le lecteur pourra y aller et revenir pour finir sa souscription.
Ne demander aux lecteurs que des informations vraiment nécessaires afin d’éviter que certains ne souscrivent pas car on leur demandent des éléments qu’ils ne souhaitent pas donner (âge, date de naissance, sexe, profession…). Vous pouvez faire des essais sur plusieurs formulaires afin de comparer les résultats.

Le choix du message

Le message d’un article peut être positif ou négatif. Du plus positif au plus négatif, nous avons :

  • donner un point de vue optimiste, remercier les lecteurs, les valoriser et être enthousiaste sur un sujet. Aucune action n’est demandée.
    ex : « merci pour votre souscription… »
  • donner uniquement des informations de manière factuelle, on prend l’information si on est concerné.
    ex : le magasin sera fermé le 10/12/2015
  • donner une vision différente de ce que les gens ont tendance à avoir sur un sujet, ou donner une information sur un changement qui va arriver. Il exprime une urgence à réaliser une action
    ex : « il reste 2 jours pour acheter la place de concert », ou encore « il reste 10 places pour le concert de Johnny Hallyday du 10/12/1015 à Bercy »
  • donner une informations sur une erreur (ex : « Le mot de passe ne marche pas » ou encore une information sur un formulaire non rempli complètement, « veuillez donner votre date de naissance »). Quand on écrit un message d’erreur, il faut expliquer la raison de l’erreur, et si cela est dû à des informations non remplis expliquer la raison de l’importance de donner cette information (ex : « merci de donner votre adresse email, cela nous permettra de vous envoyer des informations récentes sur le sujet »).

La création de Plan

Il faut définir successivement les éléments suivants de chaque page ou article : le sujet, l’objectif (exemple d’objectif : divertir, informer, convaincre), les besoins et buts des lecteurs potentiels, les mots clés importants de l’article, ce que vous voulez faire faire aux lecteurs après l’article, et enfin penser aux rubriques.

Analyse, relecture et édition du contenu

Après avoir créé le contexte, il faut le vérifier. La pire personne pour vérifier un contenu est la personne qui l’a créé. Il faut donc donner le contenu à un collègue, ami… Ils vérifieront le vocabulaire, les erreurs de frappes, de conjugaisons.
Il faut aussi vérifier l’exactitude de l’information en demandant à un expert du sujet ou en faisant des recherches. Il faut aussi vérifier que le ton est le bon, et correspond au reste du site. Pour cela, vous pouvez demander à un autre employé de l’entreprise qui connait bien le site.
Il est conseiller d’écrire le contenu sur Word. Cela permet de corriger certaines erreurs de grammaires ou conjugaisons, et c’est plus facile à envoyer par la suite par email à un lecteur pour qu’il le corrige. Et grâce au format Word, le lecteur pourra directement corriger le texte.
Il faut vérifier que le niveau de langage correspond à la volonté affichée de l’article. Il existe des outils permettant de dire la pourcentage de phrases passive, de phrases avec un contenu « simple » et de contenu avec un haut niveau de langage. Il faut le plus possible avoir un contenu accessible aux plus grands nombres de personnes et donc éviter le niveau de langage trop soutenu (donc des phrases simples, des mots simples, et des explications simples).
On ne doit mettre en ligne le contenu qu’après avoir tout vérifier.

Tester son contenu

Après avoir mis en ligne le contenu, il faut vérifier que les lecteurs le comprennent et que ce contenu correspondent à leur besoin.
Pour cela il existe plusieurs moyens comme par exemple demander à une personne en face à face de lire l’article sur son ordinateur et ensuite lui poser des questions ou encore demander par email à un lecteur régulier du site ce qu’il pense du contenu.