Archives de catégorie : Actions

Les bases du développement d’un E-Commerce

e-commerce

Développer un E-commerce prend du temps et nécessite une analyse poussée. Bien que ce genre de commerce a le vent en poupe, pour être sûr d’atteinte le succès, il faut suivre un processus rigoureux.

1- Choix du ou des prestataires

  • les agences interactives (production du site et communication) : il y en a deux types : les pures players qui sont des start-up Internet et il y a les agences généralistes en marketing et services qui couvrent internet et les autres médias
  • les SSII (société de services d’ingénierie informatique) : solutions techniques de création de sites complexes (mais pas de marketing)
  • les intégrateurs (intègrent des technologies de solutions open source)
  • les autres prestataires (freelance, offshore (savoir-faire à l’étranger))

2 – Établir le cahier des charges

(attentes du client vis-à-vis des prestataires)

Si il y a plusieurs prestataires il faut déterminer bien sûr les attentes pour chacun des prestataires (objectif du site, besoin fonctionnel).

3 – Les éléments essentiels à avoir

– une ergonomie/design soigné

– un référencement naturel efficace,

– un référencement payant avec surtout adwords,

– affiliation,

– remarketing,

– faire des a/b testing,

– faire un site responsive pour être visible sur les mobile (principales recherches) et être bien référencé sur Google (possibilité de faire aussi un site mobile ou une application)

4 – Analyse des résultats

A la réception du site, il faut s’assurer qu’il correspond au cahier des charges et si besoin demander des modifications. Puis, il faut analyser durant toute la vie du site les améliorations nécessaires afin de maximiser l’apport de trafic, et la conversion du trafic entrant.

Alexandre Favrot consultant seo webmarketingAlexandre Favrot

  • Consultant SEO & Webmarketing / Créateur du Blog
  • Mon site : www.alexandrefavrot.fr
  • Prestation : Audit SEO / SEO / Webmarketing
  • 06 83 76 54 49 / contact@alexandrefavrot.fr

Cours HTML : les principales bases

cours HTMLL’objectif est de donner un cours HTML vous permettant d’acquérir les bases du raisonnement HTML afin de comprendre la technique utilisée par les développeurs. Le HTML est le codage utilisé par les techniciens  afin de créer des pages et des sites Web. Bien sûr, un Webmarketeur n’aura pas à réaliser un code HTML mais il doit comprendre ce codage afin de comprendre le métier des parties prenantes du Web, ainsi que les possibilités et les limites de la techniques.

Il existe depuis quelques temps de nombreux logiciels permettant de créer des sites Web sans faire appel à ce langage HTML comme WordPress ou Prestashop pour les plus connus. Néanmoins ces langages restent la base chez les programmeurs. Il faut donc le connaître afin de connaître les possibilités et le limites techniques de ce langage.

Cours HTML : La raison d’être du HTML

Le HTML est un langage informatique créé afin de lier des documents entre eux et faire ressortir du contenu texte, image et vidéo sur le Web. Le HTML a beaucoup évolué depuis ses début. On est passé de la version 1 à la version 5.

Le langage HTML est un codage informatique qui est interprété par les navigateurs web afin de le transformer en contenu et mise en forme.

Chaque balise provoque une action (gras, couleur, alignement…).

Le code HTML est une succession de balises entremêlées.

Pour aller plus loin dans le langage HTML, on peut étudier les CSS (il s’agit d’un langage qui permet de personnaliser l’affichage des éléments, équivalent des styles dans Word). Cela permet, lorsque le HTML est déjà réalisé, de l’habiller.

Pour le texte, il s’agit de choix concernant le fond family, fond size, fond weight et fonc style….

Cours HTML ET CSS

  • ouverture de la balise, au début du contenu : <…>
  • fermeture de la valise, à la fin du contenu : </…>
  • ouverture de la balise de titre : <title>
  • fermeture de la balise titre : </title>
  • début de la page : <html>
  • fin de la page </html>
  • corps de texte : <body> … </body>
  • souligner un texte (u) : <u> … </u>
  • texte en italique (i) : <i> … </i>
  • texte en gras (b) : <b> … </b>
  • barrer un texte (s) : <s> … </s>
  • mettre plusieurs balises à la fois : <u> <i> <b> … </b> </i> </u>
  • mettre un texte à droite <div align=”right”> puis la balise comme en dessus
  • mettre un texte au centre <div align = “center”> puis la balise comme au dessus
  • mettre un texte aligné à gauche <div align = “left”> puis la balise comme au dessus
  • couleur : <font color = “red”> … </font>
  • taille : <font size = “10”> … </font>
  • police d’écriture : <font face = “arial black” > … </font>
  • taille de titre : de h6 à h1 (h1 étant le plus gros)
  • paragraphe : <p>
  • retour à la ligne et saut de ligne : <br>
  • liens externe vers d’autres pages : <a href = “page=”index html> … </a>
  • en bas de page remonter vers le haut de page :
  • mettre en haut : <a name=”moi”>
  • mettre en bas : <a href =”moi#/>
  • images : <img src = “mon image.png” alt = “…”>
  • Créer un tableau : <table>

Le HTML peut être écrit à la main, dans un éditeur de texte, sur Dreamweaver, ou avec un CMS (WordPress, Drupal…).

Alexandre Favrot consultant seo webmarketingAlexandre Favrot

  • Consultant SEO & Webmarketing / Créateur du Blog
  • Mon site : www.alexandrefavrot.fr
  • Prestation : Audit SEO / SEO / Webmarketing
  • 06 83 76 54 49 / contact@alexandrefavrot.fr

L’essentiel du Mobile Marketing

LE MOBILE MARKETINGLe Mobile Marketing est le présent mais aussi et surtout le futur. Internet sur les smartphone est de plus en plus présent. Il faut savoir que les recherches Google se font plus sur les smartphone et tablettes que sur ordinateur. L’évolution est en marche et il s’agit de surfer sur cette opportunité. Les actions à réaliser sont nombreuses et nous allons vous les détailler dans l’article.

Le Marketing Mobile, une tendance forte du marketing

Il s’agit de la dernière évolution du marketing. Cette tendance est très importante et est hautement stratégique.

Synonyme : m-marketing ou marketing mobile

Définition : il s’agit d’effectuer des actions de marketing vers les consommateurs grâce au téléphone mobile.

Il faut savoir que les Internautes français utilisent plus Internet sur les mobiles que sur un ordinateur. Il y a plus d’un milliard de smartphone dans le monde.

Le mobile marketing permet une communication plus ciblée, géolocalisée et personnalisée.

Des stratégies  et actions variées

Il existe plusieurs stratégies :

  • Le développement de la marque (à l’aide de sms, mms)
  • La conquête de nouveaux clients (en faisant de la communication autour d’évènements et des offres promotionnelles
  • La génération de revenus : grâce à des solutions de micro achat notamment et d’achat groupés
  • La fidélisation : grâce à l’envoi d’offres personnalisées et individualisées

La m publicité devrait rapidement dépasser le budget de la publicité télévision (display, search)

en déc 2014, 55.7% des français utilisent les mobiles pour Internet. 8.3 millions ont téléchargés au moins 1 applications mobiles en janvier 2015.

Internet a diverses particularités  :

  • Disponible sans arrêt (24 sur 24 et 7 jours sur 7)
  • Instantanéité de l’information (sur Internet il n’y a pas de délai, le message passe directement)
  • Rapidité de diffusion de l’information (effet boule de neige, une information peut faire le tour du monde en quelques minutes)

On peut faire des sites responsive (sites qui sont disponibles sur ordinateur mais qui sont aussi fait pour être facilement visible et bien dimensionnés pour les mobiles), ou des sites mobiles (des sites uniquement destinés aux Internautes qui vont sur son site par les smartphone) ou les applications (il s’agit de logiciels interactifs et parfois avec des fonctions de géolocalisation disponible pour les mobiles et tablettes).

2/3 des entreprises ne proposent pas de contenus destinés aux smartphones ou tablettes. D’un autre côté, plus de 50% des Internautes français ont déjà acheté sur leurs smartphones et les 2/3 sur leurs tablettes.
C’est donc un segment du Webmarketing qu’il est important de développer.
Quelques conseils avec les sites dédiés aux smartphones : les liens doivent être possibles en cliquant sur des boutons qui doivent être facilement cliquables avec un doigt, la navigation doit se faire par le défilement vertical ou horizontal, éviter toute saisie avec le clavier, réduire les textes (car on lit beaucoup moins que sur un ordinateur), faire une mise en page aérée et simple.
Avec les smartphones, on peut recueillir beaucoup d’informations sur la personne, sa localisation, la liste des contacts… Il faut utiliser toutes les informations pour personnaliser l’application ou le site.
La géolocalisation et la réalité augmentée sont des éléments à développer et qui peuvent apporter beaucoup d’éléments dans le secteur du Webmarketing.

On peut mettre en place des campagnes de SMS ou MMS.

Sur les mobiles, on peut mettre en place des solutions de vidéos, audio, streaming, téléchargements.

Au niveau des applications, il y a deux formes dominantes  :

  • time killing  : divertissement
  • time saving  : utilité (gagner du temps, applications santé…)

On estime que les Internautes ont plus de 33 applications par smartphone.

Pour qu’une application soit sur l’Apple Store il faut un délai de 2 à 3 semaines à partir du moment où on en fait la demande et le coût est d’environ 300 euros et 30% des ventes.

Sur l’Apple store on a une visibilité de l’application en fonction du titre, du prix et de l’icône.

On peut utiliser le QR code au niveau du mobile marketing (permet de scanner un code 2d ou code barre et d’accéder à un site) ou la reconnaissance d’image ou le bluetooth.

Les opportunités commerciales sont appelé m-commerce.

Alexandre Favrot consultant seo webmarketingAlexandre Favrot

  • Consultant SEO & Webmarketing / Créateur du Blog
  • Mon site : www.alexandrefavrot.fr
  • Prestation : Audit SEO / SEO / Webmarketing
  • 06 83 76 54 49 / contact@alexandrefavrot.fr

Les bases Médias Sociaux

LES MEDIAS SOCIAUX

Les médias sociaux sont des regroupements de personnes dans un mêmes lieux sur Internet afin de discuter. Il s’agit de la concrétisation d’un lien social sur Internet. Nous allons détailler les différents médias, la raison de les utiliser pour une entreprise, les actions à faire et ne pas faire.

La définition des médias sociaux

Les médias sociaux sont des outils permettant aux Internautes de communiquer entre eux, de créer et échanger des contenus ou de discuter.

Les principaux médias sociaux

Il y a différents types de médias sociaux sont : des publications et échanges de photos (Instagram, Google+), des messageries instantanées (Skype, Msn), des outils d’informations (Wikipédia), des blogs (Blogger, Skyblog), des réseaux sociaux professionnels destinés à la mise en relation entre pros (Linkedin ou Viadeo), des réseaux sociaux généralistes avec publication de contenus (Facebook, Twitter), des jeux virtuels en ligne (Secondlife, World of Warcraft…), des publications de vidéo (Youtube, Dailymotion), de l’écoute de morceaux de musiques (Deezer)…

Les actions sur les médias sociaux

L’action marketing qui utilise les médias sociaux est appelé SMO (Social Media Optimization) ou référencement social.

Il s’agit d’utiliser les médias sociaux pour sa politique Webmarketing.

Il y a plusieurs raisons :

  • le branding : se faire connaitre (notoriété) et se donner une image
  • le référencement : permettre au site internet de remontrer dans les résultats naturels des moteurs de recherche
  • la vente : vendre directement des produits et services auprès de clients et prospects

Il existe deux types d’actions :

– sur le site Web : ajouts de liens sociaux directement aux contenus du site (RSS, bouton de partage, vote, avis, partage, code source, mettre le contenu sur d’autres sites…)

– au dehors du site Web : proposer et diffuser les contenus du site grâce aux médias sociaux (blog, commentaires, discuter sur les groupes de discussion, et en publiant des actualités et informations pertinentes sur les profils de l’entreprise créé sur les réseaux sociaux)

Les avantages de faire du SMO : notoriété, donner un image moderne, sympathique et proximité

Les risques potientiels du SMO : les clients non satisfaits peuvent polluer la communication ce qui peut dégrader la réputation de l’entreprise, on parle d’E-réputation.

Quand on fait du SMO, on fait du community management, à savoir qu’on communique et manage la relation avec les Internautes sur les réseaux sociaux.

Alexandre Favrot consultant seo webmarketingAlexandre Favrot

  • Consultant SEO & Webmarketing / Créateur du Blog
  • Mon site : www.alexandrefavrot.fr
  • Prestation : Audit SEO / SEO / Webmarketing
  • 06 83 76 54 49 / contact@alexandrefavrot.fr

Tout sur la Stratégie Webmarketing

stratégie webmarketing

L’objectif de la stratégie webmarketing est de créer de la valeur ajoutée à travers différents moyens tels que : rapidité, personnalisation, fiabilité, accessibilité, qualité, éthique, image, popularité, prix.

Il y a plusieurs modèle de prix sur Internet : gratuité, don, crowdsourcing, crowdfunding, freemium, publicité.

Définir une stratégie E-marketing

  1. Cohérence mix marketing et stratégie Webmarketing. En effet, les deux stratégies doivent être regroupées dans une seule. Il est utile de se poser plein de questions comme par exemple : la production et le packaging peuvent-il se vendre sur Internet? Comment le présenter (visuels, infos)? Quels services associer? Comment livrer? Comment assurer la logistique? Quels seront les tarifs ? Quel est le message à diffuser?
  2. Étudier le marché : analyser la différenciation des concurrents, identifier les prescripteurs, les forces et faiblesses des concurrents, l’attente des clients
  3. Étudier l’environnement : PESTEL, (Quelle cible, âge, tendances, réglementations)

Les étapes de la stratégie webmarketing

  • Réaliser un questionnaire en ligne si possible
  • Définir cible et attentes (étude de la demande ; cibles, attentes. attitudes)
  • Identifier ses points forts (SWOT sur Internet)
  • Définir ses objectifs (qualitatif, quantitatif , à court, moyen et long terme)
  • Créer un site vitrine (organiser l’information, attirer des nouveaux et fidéliser)
  • Monétiser via de la publicité en direct annonceurs (ex : Google display)
  • E-marketing opérationnel : ergonomie et contenu, des services utiles (aide en ligne, fiches pratiques, livres blancs, rubriques actualités),
  • E-merchandising : tendances, quantité, mettre en avant certains produits, adapter votre produit à la cible,
  • Cross selling : c’est-à-dire la vente croisée de produits ensembles, où les présenter sur le site?
  • Category management : organisation des produits en fonction des cibles (classement par produits et prix?)
  • E-crm : faire revenir les clients en faisant des évènements, en se démarquant de la concurrence, en donnant plus d’informations aux clients, en ouvrant des pages sur les réseaux sociaux…

Conception d’un site

  • Choix des technologies en fonction de la cible et du budget
  • Quelles version HTML (1, 4, 5)
  • Ergonomie, arborescence d’un site (ensemble des pages, imbrication, navigation)
  • Zoning (zone sur la page dans laquelle sera placé les contenus)
  • Maquette graphique
  • Conception du cahier des charges (présentation, description de l’entreprise, coordonnées, historique du projet web, interlocuteurs, description du projet, objectifs, internautes visés, concurrents sur le web, spécification techniques et fonctionnels, webdesign, technologie diffusée, administration du site, référencement, nom de domaine, planning, livrables attendus, droit d’auteur).

Spécifications de la stratégie webmarketing

  • Interactivité : il s’agit d’une approche marketing renversée car c’est le consommateur qui initie le contact avec le site. L’entreprise doit mémoriser la réponse du consommation et ses préférences. Il y a un dialogue et non plus un monologue comme dans les autres médias.
  • La connaissance du consommateur : Internet permet de collecter des informations sur le consommateur (tracking  : pages vues…), l’audience et peut déterminer les goûts.
  • Individualisation : des produits, de la relation entre l’entreprise et le consommateur.

Les e business modèles et les différences en stratégie webmarketing

btoc, btob, btob, ctoc, ctob, gtoc, gtob

  • CtoC : Customer to Customer : plateformes d’échange entre consommateurs (ex : E bay, Le Bon Coin, Price Minister…)
  • CtoB : Customer to Business : site qui permet aux consommateurs de se regrouper afin de bénéficier d’offres intéressantes ou de faire remonter des feedbacks (ex : Groupon)
  • GtoC : Government to Consumer : services sur Internet du gouvernement à destination du consommateur (ex : servicepublic.fr)
  • GtoB : Government to Business : (ex : site permettant de déclarer la tva pour les entreprises)

Les sources de revenus

  • Vente directe de produits ou services ou revente par des intermédiaires ex : Cdiscount…
  • Souscription d’accès à des contenus (accès à des documents)
  • Paiement à l’usage (pay per view) d’un contenu (ex : vidéo à la demande)
  • Publicité sur le site : bannières (display) ou liens promotionnels positionnés sur le site
  • Sponsoring du site (ex : Google)
  • Affiliation
  • Revente d’adresses emails

La stratégie webmarketing, un base essentielle

La stratégie webmarketing est essentielle afin de réussir ces actions webmarketing par la suite (référencement naturel, campagnes Adwords, Emailing…). Il est donc essentiel de faire appel à un professionnel. Trop souvent les entreprises sautent cette étape de la stratégie ou souhaitent la faire elle-même par gain de temps et/ou d’argent. Hors, en faisant cela elle prend le risque énorme de partir sur une mauvaisestratégie. Et c’est très souVent le cas. Je vous propose de vous aider à élaborer la stratégie webmarketing. Demandez-moi un devis gratuit et sans engagement à l’aide du bouton à droite de chaque page du blog.

Alexandre Favrot consultant seo webmarketingAlexandre Favrot

  • Consultant SEO & Webmarketing / Créateur du Blog
  • Mon site : www.alexandrefavrot.fr
  • Prestation : Audit SEO / SEO / Webmarketing
  • 06 83 76 54 49 / contact@alexandrefavrot.fr

Cours Webmarketing : tout savoir sur les méthodes à utiliser

cours webmarketingIci, nous allons faire un cours webmarketing. Il va consister à faire un panorama des techniques existantes du Webmarketing. Ce cours webmarketing permettra de remarquer que le Webmarketing est très vaste. Nous n’irons pas dans le détail car chaque technique sera l’objet d’approfondissements sur notre site. Nous parlerons de stratégie, de référencement naturel et payant, de réseaux sociaux, de retargeting, de display, emailing, comparateurs, affiliation, place de marché, marketing mobile, relation presse et growth hacking.

Cours webmarketing : Les différentes techniques

La Stratégie digitale 

Il s’agit de la première partie essentielle du cours webmarketing. Il s’agit de définir les objectifs commerciaux : ROI (retour sur investissement), nombre de visiteurs uniques par mois, nombre de commande, le taux de conversion, panier moyen… Après avoir défini ces objectifs, il faut déterminer les actions marketing à mettre en place afin de les atteindre. Il doit donc y avoir un plan webmarketing. Il faut déterminer un objectif SMART (simple, mesurable, ambitieux, réaliste et défini dans le temps). Puis il faut définir les formats (son propre contenu (texte, image, vidéo), des apports d’Internautes,…) de, les lieux (sites, blogs, médias sociaux, application, autres sites) et enfin des leviers parmi ceux que je vais décrire ci-dessous (seo, sea, médias sociaux, emailing, display…).

Référencement naturel

Appelé aussi SEO (Search Engine Optimization), il s’agit d’améliorer la visibilité du site Internet sur les moteurs de recherches (surtout sur Google qui détient environ 90% des recherches des Internautes en France). C’est la technique la plus importante du cours webmarketing. C’est celle qu’il faut utiliser en priorité. En effet, la recherche de site Internet sur le Web se fait grâce aux moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing…). L’internaute fait une recherche en écrivant des mots clés et les sites seront classés en fonction de divers critères qu’il s’agit de connaître afin d’être présent le plus haut sur la première page des recherches par mots clés des Internautes. Sans aller dans le détail pour l’instant, nous pouvons utiliser pour cela la longue traine, une navigation rapide sur le site, un texte de 200 à 300 mots en relation avec l’activité du site, mettre un contenu original (ne pas faire de copier coller), mettre des images avec des titres… Les outils informatiques utiles sont sem rush et majestic seo. Néanmoins il faut savoir qu’il faut un certain délai avant d’avoir des résultats avec cette technique.

Référencement payant

Appelé aussi SEA (Search Engine Advertising), il s’agit de faire de la publicité sur les moteurs de recherche afin d’être bien placé en fonction des recherches de mots clés d’Internautes et que ces mêmes Internautes cliquent sur ces encarts publicitaires que l’entreprise aura payés. Il faut savoir que cette technique est surtout utilisée sur le moteur de recherche Google. Pour faire de la publicité sur Google il faut utiliser l’outil qui s’appelle Google Adwords. Il y a aussi les moteurs de recherche Yahoo et Bing (avec Bing ads). On peut aussi parler de SEA lorsqu’on achète des encarts publicitaires sur les réseaux sociaux (les plus connus étant Facebook (avec logiciel Facebook ads), Twitter (Twitter ads), Viadeo (viadeo ads), Linkedin…). Cette technique du cours webmarketing est importante mais peut aussi devenir rapidement très couteuse. Nous conseillons de faire appel à un professionnel pour configurer les campagnes et assurer un suivi régulier.

Réseaux Sociaux

Il s’agit d’attirer des Internautes sur le site grâce à des actions sur le site et à l’extérieur du site en direction des médias sociaux. Il en existe de nombreux. Les plus importants sont Twitter, Facebook, Linkedin, Viadeo, Google+, Instagram, Youtube, Flick… Il existe le logiciel Hootsuite (qui permet de se connecter sur plusieurs réseaux sociaux à la fois et suivre notamment son e-réputation, savoir tout ce qui se dit sur l’entreprise, le secteur d’activité et les thèmes et mots clés que vous aurez défini (logiciel payant)). Cette technique du cours webmarketing nécessite des actions régulièrement dans le temps. Cela peut paraître chronophage. Cette action peut être effectué par le chef d’entreprise (si petite organisation) ou des employées ou encore un prestataire extérieur.

Retargeting (ou remarketing)

Il s’agit de bannières qui apparaissent sur les sites que visitent un Internaute après que ce dernier ait visité votre site. L’objectif est de rappeler à l’Internaute l’intérêt pour lui de revenir sur votre site et éventuellement effectuer un achat. Cette action est rendue possible grâce au tracking des Internautes (on peut suivre l’Internaute lors de ses navigation sur le Web (l’Internaute reste anonyme)). Comme c’est une action payante, il faut bien identifier si cette action à bien de l’intérêt dans votre cas.

Display

Il s’agit de publicité sur le Web, payée souvent au coût par mille impression (CPM), sur des sites comme Le Bon Coin, Rue du Commerce ou tout site autorisant la présence de ces encarts. C’est une technique très courante mais pour être rentable elle doit être ciblée. Il peut s’agir de textes, d’images, de vidéos… les Internautes ont tendance à préférer les vidéos. Le display est surtout utilisé pour le branding et la notoriété. Il s’agit d’un type d’actions pouvant vite coûter cher et ne pas être rentable si elle est mal faîtes. C’est donc à utiliser en faisant très attention au ROI.

Emailing

Il s’agit d’envoyer des mails sur les messageries de prospects ou clients. Le but est soit l’acquisition de client (dans ce cas on achète souvent un fichier d’emails, on envoie des emails pour vendre nos produits ou services et on relance par plusieurs mails dans le temps) soit la fidélisation (on demande l’avis des clients (après commande ou autres avis) et on propose des nouveaux produits ou de nouvelles promotions aux clients existants afin de les fidéliser). Il faut faire attention à rentrer dans la réglementation stricte à ce niveau et éviter d’apparaître en spams dans la messagerie du destinataire (par exemple en n’envoyant pas trop d’emails en même temps).

Comparateur de prix

Depuis de nombreuses années, de nombreux comparateurs de prix sont apparus. Ces sites permettent de comparer les différentes entreprises entre elles, notamment dans les assurances ou les voyages en ligne. Il peut être intéressant pour les entreprises d’être présent sur ces sites afin d’acquérir des nouveaux clients et d’augmenter sa notoriété ou encore son image. Les comparateurs les plus connus sont : Twenga, Ciao, Become.com, Nextag, Achetezfacile, Google shopping… Pour l’entreprise, il faut envoyer un catalogue de produits au site comparateur, et on sera en concurrence avec d’autres entreprises. Il faut choisir les produits ou services qu’on met dans ce catalogue (photo, titre, description…).

Affiliation

Il s’agit de faire un partenariat avec des sites plateformes qui nous ramènent des Internautes vers votre site en échange d’une rémunération (souvent il n’y a rémunération que s’il y a achat sur le site)

Place de marché

Il s’agit notamment d’E bay, Rue du Commerce, Priceminister, Amazon, Fnac, Cdiscount, La Redoute… L’entreprise envoie un catalogue de produit ou service définit à la place de marché et cette dernière demandera une commission sur les ventes réalisées (souvent entre 5 à 12%).

Marketing mobile

Il s’agit du marketing sur les smartphones. Les Internautes utilisent très souvent ce moyen pour aller sur Internet, ce marketing mobile est donc en pleine essor, c’est le marketing d’avenir. Il s’agit de permettre au site internet d’être visible sur les smartphones, mais aussi d’envoyer des SMS, MMS, d’utiliser la géolocalisation des Internautes qui naviguent sur le Web…

Relation presse

Il s’agit de faire des communiqués de presse et de les faire diffuser sur des sites Web.

Growth hacking

Il s’agit d’un état d’esprit qui consiste à attirer les prospects vers soit (acquisition, activation, rétention, monétisation).

Nous espérons que ce cours webmarketing vous aura été utile. Pour aller plus dans le détail de chaque technique webmarketing, nous vous conseillons d’aller voir les articles détaillées de chaque technique.

Et si vous avez besoin d’un professionnel en webmarketing, n’hésitez pas à contacter Alexandre Favrot.

Alexandre Favrot consultant seo webmarketingAlexandre Favrot

  • Consultant SEO & Webmarketing / Créateur du Blog
  • Mon site : www.alexandrefavrot.fr
  • Prestation : Audit SEO / SEO / Webmarketing
  • 06 83 76 54 49 / contact@alexandrefavrot.fr

Définition Webmarketing en détail

définition webmarketingLe Webmarketing est une notion qui peut paraître obscure pour une personne n’ayant jamais étudié ou travaillé dans le marketing. Il s’agit pourtant d’un élément essentiel pour toute entreprise. Avec les changements de comportement des consommateurs et les opportunités et les menaces d’Internet, il est ESSENTIEL de faire du Webmarketing. C’est une question de survie. Dans cet article, nous allons vous parler en détail de la défintion webmarketing.

Définition Webmarketing

Le Webmarketing, appelé e-marketing ou marketing digital, se définit comme suivant : utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) dans le cadre des activités marketing d’une organisation. Il s’agit des actions marketing sur tous les supports où est présent Internet, à savoir l’ordinateur (fixe ou portable), les tablettes, les smartphone et les objets connectés (montres notamment).

Le concept clé de la Définition Webmarketing : Le nouveau comportement d’achat des consommateurs, appelé ZMOT

ZMOT (zero moment of truth)

Nous ne pouvons pas expliquer la révolution qu’a impliqué Internet dans le marketing sans parler du concept ZMOT. Il s’agit d’une transformation du marketing traditionnel, à savoir le marketing avec l’arrivée d’Internet.

  • Le modèle traditionnel :

Les étapes dans la décision d’achat étaient les suivantes :

stimulis, first moment of thruth, second moment of thruth

Explication du modèle traditionnel :

Dans le first moment of thruth, on entre dans le magasin car on a été séduit grâce aux stimulis du marketing (image de marque, campagne de publicité télévisuelle, papier, évènementiel, direct marketing…). La marque produisait un de ces stimulis décris ci-dessus, vous le receviez et étiez séduit ou pas.

Dans le second moment of truth, la personne teste une fois rentré à la maison, est satisfait ou pas. Selon qu’il est satisfait ou pas il est fidèle ou pas.

  • Le nouveau modèle de marketing

Les étapes d’achat sont les suivantes : stimulis, zmot, first moment of truth, second moment of truth

le zmot (zero moment of truth) : mobile, internet, médias sociaux, vidéo, images, avis consommateurs, comparateurs de prix : Internet offre au consommateur une multitude d’informations ainsi qu’un espace d’expression. Le consommateur potentiel cherche des informations, vérifie les informations données par le stimulus et compare avec d’autres entreprises ou des substituts… Le consommateur, avant de se faire séduire, va d’abord enquêter sur ce média.

Définition Webmarketing : Les caractéristiques du webmarketing

  • Pourquoi?
    • Le coût est bien moindre (c’est beaucoup moins cher que le marketing dit classique comme la publicité à la télévision)
    • L’analyse des actions est très pertinente (on peut analyser plus d’actions, plus facilement, plus rapidement)
    • L’évolution constante des actions (le Webmarketing évolue de jour en jour, il nécessite d’être en constante veille)

En résumé, au delà du fait que c’est le futur du marketing, ce moyen présente de nombreux avantages, le premier étant un Retour sur Investissement (ROI) très important et en constante augmentation. Ce n’est pas par hasard que la part du budget marketing destinée au Webmarketing est en constante augmentation et va à terme devenir la première contribution. L’avenir du marketing est dans le Web, que ce soit sur ordinateur, tablettes, mobiles, montres ou objets connectés.

  • quand?

Le Webmarketing s’est développé au fur et à mesure du développement d’Internet. Avec l’arrivée du Web 2.0 et des communautés sur Internet, les moyens d’actions marketing se sont développés (SMO), sans parler des moteurs de recherche (SEO, SEA).

  • Comment?

Des start-up ont développé des business modèles basés sur le marketing, en aidant les entreprises à être visible sur Internet. On en revient aux moteurs de recherche et aux réseaux sociaux. Il y a également les logiciels capables d’aider les marketeurs à réaliser leurs actions marketing (Google Analytics, Adwords…).

  • Où?

Internet est présent sur ordinateur fixe, portable, tablette, smartphone, montre, objet connecté.

Un contenu présent sur Internet est visible dans le monde entier. Seules les barrières de la langues peuvent limiter la portée de l’information présente sur Internet.

  • qui fait du Webmarketing?

Webagency, Cabinet de conseil en communication, consultant/freelances, PME, Grandes entreprises, start-up, E-commerce

Toutes les entreprises ont besoin de se développer dans le webmarketing. Soit la stratégie Webmarketing est réalisée en interne grâce à un service dédié ou une ou plusieurs personnes, soit elle est réalisée en externe par des agences de communication marketing généralistes ou spécialistes ou encore les webagency.

Alexandre Favrot consultant seo webmarketingAlexandre Favrot

  • Consultant SEO & Webmarketing / Créateur du Blog
  • Mon site : www.alexandrefavrot.fr
  • Prestation : Audit SEO / SEO / Webmarketing
  • 06 83 76 54 49 / contact@alexandrefavrot.fr